Le futur de l'automobile

Transport, encore !

Quand le carburant sera trop cher (ça vient doucement), que la circulation urbaine sera interdite aux véhicules polluants ou bruyants (ça vient vite), à quoi ressemblera la voiture ? Faut-il se préoccuper de nos modes de transport à moyen terme ?

Aujourd’hui, c’est Zoé qui est à l’essai (merci encore Pascal).

Zoé

Une vraie voiture, bien équipée, avec une autonomie suffisante pour la plupart des usages. Toute électrique, elle pousse son avantage : performances enviables (plus que le nécessaire, en fait), silence complet, sécurité de circulation (non, pas possible de caler, oui s’arracher au stop est simple), anti-stress par conception, économique à l’usage. En plus, son design est franchement plaisant !

Elle nécessite un investissement, mais elle est plus économique que les voitures thermiques dans bon nombre de cas. Comme pour la maison passive, ce ne sont pas les économies qui sont les plus convaincantes. Le confort de conduite est royal : le couple silence et vivacité laisse les autres voitures, même bien plus chères, en arrière. La diminution de la fréquence et des coûts d’entretien (pas de vidange, pas de filtre à air, pas de souci de carburation et autres galères des diesels modernes), celle probables des primes d’assurance seront les bienvenues. Par contre, il faut trouver une borne de recharge ou en installer une à la maison. Heureusement, Renault a adopté le standard de prise le plus répandu.

En ces temps de crise, notamment dans le secteur automobile, nous voyons arriver avec enthousiasme un futur avec une qualité de vie supérieure. Avez-vous imaginé nos villes débarrassées du bruit et de la pollution automobile ?

Et pour les chagrins qui soulignent, non sans raison, que la voiture roule à l’électricité nucléaire, nous rappellerons que notre futur véhicule électrique sera chargé avec de l’électricité d’origine renouvelable fournie par Enercoop…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs