Mot-clé - rénovation

Fil des billets - Fil des commentaires

Isolation extérieure, sensation intérieure

Un des rares avantages d’habiter une maison en cours de rénovation, c’est de ressentir les changements au fur et à mesure de leur arrivée. Si le toit et les menuiseries étaient en place au moment du déménagement, l’isolation extérieure n’était pas commencée.

L’équipe d’Ecovalis a commencé par le pignon est, puis la façade sud. Le pignon ouest est presque recouvert et la façade nord est pour la semaine prochaine.

Isolation extérieure coin nord ouest

Cette progression transforme le confort intérieur de la maison. L’isolation extérieure supprime des ponts thermiques, annule les points froids et donc rend la température plus homogène. Les pièces isolées deviennent plus chaleureuses sans devenir plus chaudes. Mais puisque l’isolation n’est pas terminée, cela dépend des pièces. C’est une sensation difficile à décrire, mais elle permet de ressentir le confort apporté par une bonne isolation, sans explication ni calcul.

Par analogie avec la décoration qui peut rendre une pièce visuellement plus grande, l’isolation soignée rend les pièces thermiquement plus grandes. L’appui de fenêtre de la cuisine, qui était à température extérieure est maintenant à température intérieure, le café du matin est bien plus agréable…

Appui fenêtre cuisine

Fixation de l'isolant extérieur

L’isolation extérieure est faite de blocs de polystyrène expansé graphité (PSE gris). Pour fixer ces blocs sur le murs, il existe plusieurs méthodes. La plus classique pour cette épaisseur est de cheviller à travers les blocs dans le mur (technique dite calé/chevillé). Mais cela nous posait plusieurs problèmes :

  • pour la thermique : chaque clou qui passe à travers le bloc est un pont thermique ponctuel qui est défavorable et doit être pris en compte dans le calcul. Pour palier à ce problème, il existe des clous à rupture de pont thermique (une partie est en plastique), mais ce n’est pas aussi bon que du polystyrène,
  • pour l’étanchéité : chaque cheville est un trou dans la barrière d’étanchéité. Et vu le nombre de chevilles prévues ( 8 au m2), cela faisait trop de trous et aurait sérieusement dégradé l’étanchéité de la maison,
  • pour l’économie : les chevilles coûtent cher, plus que la colle.

Il est aussi possible de coller les blocs avec un mortier spécial. A condition que le support soit adapté, suffisamment solide et de bonne composition (enduit hydraulique). C’était évidemment la solution préférable, mais elle dépendait de la qualité de l’enduit initial. Cela fait partie des défis de la rénovation. Pour cela, un test à l’arrachement a été effectué : Pastille arrachement Pastilles collées à différents endroits avec deux mortiers différent avant arrachement contrôlé

Les résultats des tests se sont avérés concluants, de justesse. La pose se fait donc au mortier, mais non pas par plot, mais à la spatule crantée, donc en collage continu : Collage bloc PSE

Dans les parties délicates, un double encollage est nécessaire. Il sert aussi à renforcer l’étanchéité à l’air la ou il existait encore un doute : Double encollage bloc PSE

Du soin apporté à la découpe et à la pose dépend directement la qualité de l’isolation. Si l’isolation intérieure traditionnelle n’est pas avare de gros et petits ponts thermiques, le but de l’isolation extérieure est bien de les supprimer, même les petits. La pose de gros blocs est donc d’autant plus délicate, car ils doivent être bien jointifs.

Ventilation : les gaines serpentent

Gaine salle de bainAujourd’hui, il y avait du monde sur le chantier : plaquistes, plombier et ventilation. Les gaines sont enfin arrivées et la maison semble envahie. Surtout du coté des salles de bains qui accueillent la plupart des passages de gaine. Et comme nous sommes en rénovation, il faudra coffrer et créer des faux-plafonds pour dissimuler toute cette tuyauterie.

C’est SYTEC-V Cadilhac électricité qui se charge de poser les élements venant de chez Paul. Paul Ventilation suit de près ce dossier innovant, qui exige le meilleur dans la récupération de chaleur.

Le groupe de VMC sera au sous-sol. Les gaines principales montent dans les caissons de répartition d’extraction et de soufflage, avec un départ à l’horizontal sous plafond dans notre installation. Répartiteur gaines

Après un chemin plus ou moins long (mais ni trop court, ni trop long pour pouvoir maîtriser les débits), un connecteur termine la gaine et accueillera une bouche de ventilation, dont la forme dépend du besoin de chaque pièce. Les gaines sont en polyéthylène, elles sont annelées à l’extérieur pour être courbées sans plier ni être écrasées, et plutôt lisses à l’intérieur pour éviter les pertes de charge et favoriser l’entretien. Connecteur bouche ventilation Ici, ce sera la bouche d’extraction des toilettes du rez-de-chaussée.

Pour éviter que la poussière du chantier ne salisse l’intérieur des gaines puis la machine de ventilation, toutes les gaines sont obstruées en attendant la mise en service. Il faudra prendre soin d’éteindre la VMC et d’obstruer les bouches dans chaque pièce en travaux.

Passi'bat, le salon national du bâtiment passif

La construction passive vous intéresse ? Vous souhaitez apprendre, écouter, voir, toucher ?

L’association La Maison Passive France organise le premier salon français dédié au passif le 9 et 10 décembre 2010, au Parc floral de Paris. Deux grandes parties :

  • les conférences, pour apprendre, comprendre, réviser, écouter, poser des questions,
  • le salon, pour voir, toucher, commander, demander les détails aux professionnels impliqués dans la construction passive.

Notre projet de rénovation passive sera évoqué lors d’une conférence le vendredi matin. Et nous serons un peu disponibles pour les questions sur le projet durant les deux journées (pendant les pauses et sur le salon).

Si vous voulez entrer gratuitement au salon, n’oubliez pas de vous inscrire sur le site !

Nous incitons fortement les acteurs impliqués dans l’avenir du bâtiment français à s’inscrire aux conférences. La réglementation thermique 2012 n’est qu’une étape, venez découvrir la suite.

En savoir plus sur Passi’bat.

Architecte : direction le passif

Dans le projet de rénovation d’une maison individuelle, le recours à un architecte n’est pas une obligation. Mais pour arriver à la performance passive, il fallait une équipe de spécialistes. La recherche ne fut pas simple, puisque la connaissance réelle du concept passif (le vrai) n’est que très peu répandue en France (mais ça progresse). Un truc : si vous cherchez un architecte pour une vraie maison passive (certifiée) et qu’il ne vous parle pas d’étanchéité à l’air dans les premiers contacts, passez votre chemin. Assurez-vous aussi qu’il est à l’aise (donc formé) avec le PHPP, l’outil de calcul des maisons passives.

Pour aller plus vite, nous sommes passé par l’association La Maison Passive France, qui nous a recommandé Karawitz Architecture.

Logo KarawitzVue l’ambition du projet (obtenir la première certification passive en rénovation en France), le choix d’un cabinet d’architecture spécialiste du passif comme maître d’oeuvre était une évidence. Le défi technique et la volonté d’aller à la certification ont fini de convaincre Karawitz Architecture, malgré les nombreux obstacles déjà connus avant le démarrage du projet.

Maison Karawitz Maison DamicoKarawitz Architecture est une agence d’architecture spécialisée dans le passif. Elle a à son actif plusieurs maisons passives : la maison Karawitz à Bessancourt est certifiée, la maison Damico au Mesnil-Saint-Denis est en cours de certification. La proximité de l’agence avec l’Autriche et l’Allemagne est un indéniable atout : il facilite grandement le transfert de compétences depuis les berceaux de la construction passive vers nos contrées réticentes. Le concept, les implications et les pièges du passif n’ont donc plus de secret pour ces architectes qui dessinent le futur du bâtiment européen.
Comme souvent dans la construction passive, ce sont des maisons neuves en bois. La rénovation d’une maison de maçon reste donc un défi !

FEDEI 78 / 2010 : subvention confirmée

Porter un projet innovant est souvent compliqué, stressant et parfois pénible. Mais cela apporte de grandes satisfactions. Et quand la reconnaissance arrive, elle est la bienvenue…

Logo FEDEI 78La notification officielle du Fonds Eco Départemental Environnement et Innovation (FEDEI) des Yvelines est arrivée. Le Conseil général des Yvelines a donc accordé une subvention de 20 000 euros au projet. Très bien (cela permet tout simplement la réalisation du projet), mais il y a mieux :

  • si le projet n’est pas lauréat au sens strict du terme, il est reconnu avec des critères de sélection qui se sont sérieusement durcis pour concentrer “les subventions du FEDEI 2010 sur les seuls projets innovants”. Résultat : seuls trois projets sont sortis du lot. Les deux lauréats sont la rénovation de Challenger, l’immense siège social de Bouygues Construction à Guyancourt (tout prêt de Magny) et le projet EDF/Renault “Seine Aval Vehicules Électriques”, excusez du peu. C’est l’ambition d’aboutir à la première certification passive en rénovation en France qui a été jugée suffisamment innovante.
  • comme la subvention vient supporter la rénovation passive, elle a été intelligemment conçue : la première moitié encourage les moyens mis en oeuvre, mais seul le résultat (la certification passive) permettra d’obtenir la seconde moitié. C’est tout à fait en phase avec la démarche de la Maison Passive qui recherche le résultat, la performance réelle et non pas des calculs théoriques, comme le proposent d’autres labels énergétiques. C’est une motivation supplémentaire pour aboutir au résultat. Une conséquence indirecte est la reconnaissance officielle de la certification passive par le département des Yvelines et du rôle de La Maison Passive France en tant que certificateur : “le solde à l’achèvement du projet, sur présentation des justificatifs demandés et de l’attestation de la certification “passive” de la maison, délivrée par l’association “La Maison Passive France” “. Le FEDEI 78 avait déjà participé des réalisations passives en supportant les maisons Damico et Vanbesien. Comme plusieurs régions, communes et autres collectivités et contrairement à l’état, le département des Yvelines reconnaît donc la qualité de ce label énergétique d’avenir.

LogoPH.jpg Logo Yvelines

Ouverture au sud, fermeture au nord

Fermeture porte-fenêtre nord Une maison passive n’est pas forcément bio-climatique, mais la performance thermique s’améliore nettement si les apports solaires sont bien utilisés.

Au sud, le vitrage va prendre la place de quelques m2 de mur avec l’ouverture en cours de consolidation. Au nord, c’est le mur qui regagne du terrain pour diminuer la surface vitrée coté nord. Comme c’est une rénovation, les possibilités sont limitées. Dans ce projet, la porte fenêtre sera remplacée par une simple fenêtre, divisant par deux la surface (sa largeur est aussi légèrement diminuée).

Pour simplifier, les vitrages coté sud sont “positifs” : ils apportent plus de chaleur l’hiver qu’ils n’en perdent, alors que les vitrages coté nord sont “négatifs” : ils perdent plus d’énergie qu’ils ne peuvent en apporter.

Dans la même logique, le gerbier de l’étage sera remplacé par un simple chien assis coté nord, alors que les deux fenêtres de toit coté sud seront remplacés par de grandes baies vitrées.

Sous-sol : technique d'isolation

Comme nous l’avons déjà vu, l’isolation et l’étanchéité à l’air du sous-sol est un défi dans la rénovation. Dans ce projet, nous nous orientions vers une isolation en mousse de polyuréthane projetée. Le matériau est performant, peu écologique, mais sa mise en oeuvre en projection résout le problème de l’étanchéité, et de la multiplication des ponts thermiques dus à l’existant (tuyauterie, câbles, etc).

dsc03962.jpg

Cependant, la projection de 20 cm de mousse de PU ne fait pas partie des habitudes. Comme pour d’autres parties du projet, il faudra innover. Passer deux couches successives semble la meilleure solution.

Pour se rendre compte de l’état du plafond du sous-sol, une petite visite de 3 minutes en vidéo :

Pour plus de qualité, vous pouvez la télécharger en HD.

TVA et rénovation

Finalement, quelle est la différence entre une construction neuve et une rénovation complète ? 14 % ! Entre le coût de la démolition et l’utilisation de l’existant, rénover totalement une maison coûte approximativement le même prix que de construire l’équivalent. C’est le point de vue du professionnel du bâtiment, qui raisonne hors TVA. Triste habitude d’ailleurs, que de parler de prix hors TVA à des particuliers…

14 %, c’est la différence arrondie entre la TVA à 19,6 % qui s’applique pour la construction neuve et la TVA à 5,5 % qui s’applique en rénovation. Et cela représente beaucoup d’argent si le projet prend une ampleur financière importante, comme c’est le cas pour une rénovation passive.

Mais pour bénéficier de ce taux de TVA exceptionnel, le projet doit être une pure rénovation. Les critères sont la pour éviter que les extensions et reconstructions puissent bénéficier de ce cet avantage fiscal :

  • pas d’extension (par addition de construction, surélévation, ou augmentation supérieure à 10 % de la surface SHON),
  • pas de modification de plus de la moitié des fondations, des murs ou des façades (hors ravalement),
  • pas de rénovation de plus des deux-tiers du second oeuvre (planchers, huisseries, cloisons, sanitaires, chauffage, électricité). Vous pouvez rénover entièrement une partie du second oeuvre, mais pas toutes les parties.
  • pas d’autres travaux “neufs” pendant deux ans.

L’attestation normale à produire pour bénéficier de la TVA réduite : Attestion TVA réduite normale

Dans les cas simples ou le calcul des proportions de rénovation n’est pas utile car des parties entières ne sont pas touchées, l’attestation simplifiée : Attestation TVA réduite simplifiée

Dans notre cas, il a fallu remplir une attestation normale, mais nous rentrons parfaitement dans le cadre d’une vraie rénovation. Il faut tenir compte des critères d’attribution de cette TVA réduite dès la conception pour éviter des modifications trop lourdes qui feraient basculer le projet vers une reconstruction ou une extension.

Etanchéité à l'air : MANEXI aux manettes

Logo ManexiPour les tests d’étanchéité à l’air, c’est la société MANEXI qui a été choisie. Intéressé par ce projet inhabituel, c’est aussi le prestataire agréé le plus proche, ce qui permet de diminuer les inévitables trajets automobiles.
Trois tests sont prévus : deux en cours de chantier, un dernier pour les certifications BBC rénovation et Maison Passive.

L’étanchéité à l’air, ce sera une des difficultés majeures du projet de rénovation passive. Comment se comporte le béton ? Que vaut la porosité de l’enduit extérieure actuel ? Pourra-t-il faire office de membrane ? Comment gérer les éventuelles fuites d’air venant des murs du sous-sol ? Une seule certitude : nous apprendrons beaucoup.

Le premier test aura lieu après la finition de la toiture et la pose des menuiseries, avant la pose de l’isolation extérieure.

Si MANEXI a été choisi, il faut aussi parler de Fiabitat, qui était naturellement dans la course. Trop éloigné géographiquement (plus de deux heures de voiture pour venir sur le chantier), sa connaissance et sa disponibilité n’ont pas failli à sa réputation.

La suite sur ce sujet ? Surtout après le premier test, donc dans plusieurs semaines.

- page 2 de 3 -